L'armoire Normande

 

Le concept de "l'armoire normande" a été proposé pour les jeunes Ostéopathes qui posent la question: "dans quel sens corriger?"

La proposition que nous faisons est celle de la symétrie, le "mecanism" décide au cours du traitement et plus tard dans le temps adaptatif. Est-il besoin de préciser que le mecanism autorise ou non les corrections proposées! Ceci fera l'objet le moment venu d'une explication.

L'Ostéopathie que nous proposons aime à s'appuyer sur les symboles, donc nous assimilons à la ceinture scapulaire le dessus de l'armoire, au diaphragme l'étagère centrale, au plancher abdominal le bas de l'armoire. L'alignement vertébral est en arrière parallèle au montant central vertical. Les muscles latéraux sont représentés par les côtés de l'armoire, les muscles postérieurs par le fond de l'armoire, et les muscles antérieurs par les portes (corrections ostéopathiques).

Ainsi, de la même façon qu'une posture corporelle peut être latéralisée, l'armoire normande peut être de guingois (comme sur la photo). Donc le sens de la correction (voir le cours sur l'armoire normande) devrait être le sens contraire de la déformation.

L'accès au symbole permet beaucoup, on peut même envisager (ce qui est fréquent) une incidence viscérale sur la posture ; imaginons un gros foie stéatosique (triangle rouge) qui augmenterait la pression locale, et produirait, encouragerait, et/ou fixerait une déformation posturale dans le sens décrit par l'image (corrections ostéopathiques).

Ici, le symbolisme ajoute au diagnostic médical classique une dimension spatiale, volumétrique qui favorise la compréhension des déformations corporelles et permet de proposer un sens de correction.