la posturologie.

Posturologie

La posturologie, sa compréhension et son utilisation ne présente pour l’Ostéopathe que des avantages !

  1. La Posturologie a l'immense avantage pour l'Ostéopathe de donner une explication manuellement accessible du fonctionnement  du corps.   Elle apporte une explication globale à une pathologie locale, à ce titre elle convient parfaitement à l’ostéopathie qui est une médecine manuelle holistique (nous n’insisterons jamais assez sur ce point).
  2. Il existe peu de pathologie sans participation posturologique.
  3. La posturologie avec son arsenal clinique et paraclinnique fait un diagnostique d'excellence. Plusieurs spécialité médicales rivalisent; la Neurologie, la Rhumatologie, la Podologie, la Dentisterie, l'ORL....! Tout cela pour une réponse thérapeutique limité à des semelles, des aimants, des lunettes, des gestes dentaires plus ou moins heureux. L'Ostéopathie dont la limite des moyens dépend du thérapeute peu accéder  au système neurologique, à toutes les articulations, à la colonne vertébrale, à l'architecture podale, à l'oreille, et à l'oeil... Ses moyens sont décuplés.

Examen posturologique

Lien2

Nous vous proposons un examen Clinique Postural succinct et relativement complet. D’après les données et l’expérience du Dr Alain Meunier-Guttin_Cluzel

 

Un interrogatoire a été réalisé avec l’histoire de la maladie et  les attentes du patient, on doit expliquer ce qu’il est possible d’obtenir et ce qui est hors d’atteinte.

 

Le patient est debout, relâché,… il faut le mettre à l’aise ;

Les pieds sont nus, parallèles ou ouvert au maximum à 30° ,  mais surtout il doivent être symétriques

Le patient est sans lunettes, les yeux ouverts fixant un point lointain mâchoires relâchées, dents sans contact.

 

Eviter le téléphone portable dans les poches…

 

On  observe  et si on dispose d’un miroir on fait observé au patient et/ou à ses accompagnants

1.   la ligne bipupillaire ;

2.   la ligne biacromiale ;

3.   la ligne entre les 2 épines iliaques antéro-supérieures

De face l’écart avec l’horizontale : noter le coté le plus bas et de combien en mm

4.   Dans le plan horizontal : noter le coté le plus en avant et de combien en mm

5.   Dans le plan sagittale : avec un fil à plomb tangent au plan fessier on note la position du plan scapulaire et la distance en travers de doigt par rapport à la ligne ;

6.   On note la position de l’occiput ;

7.   On mesure les fléches cervicales et lombaires . …..

La norme est avant, mais surtout après le traitement de se rapprocher le plus possible de l’orthogonalité.

La suite impose un examen complet de la colonne vertébrale ; lordose, cyphose, scoliose,… mais vous savez faire.

 

L’Occlusion dentaire.
Je ne m’appesanti pas sur l’occlusion. Les patients vous disent avec raison que les contacts dentaires du matin ne sont pas les mêmes que ceux du soir…. Je fais néanmoins remarquer et tester les grosses irrégularités de l’occlusion (inocclusion unilatérale complète…) pour pointer les modifications et améliorations en fin de séance.

 

L’œil à compléter

la latéralité ; l’œil directeur ;

l’oculomotricité

 

Les Oreilles.

En dehors d’un problème d’audition, de vertige, de bourdonnement…. L’oreille est peu investiguée. J’attache personnellement de l’importance (l’oreille étant un capteur inertiel), aux grandes asymétries de positionnement de l’oreille que j’essaie d’améliorer en fin de séance.

 

 

Les pieds à compléter

 

Les cicatrices, et grosses articulations à compléter

 

 

Enfin un examen dynamique peut être proposé.

 

 


un examen complet

Lien 1

Il n’y a pas d’examen postural complet à moins d’y passer un temps infini. Chaque praticien a sa marotte. L’examen proposé est succinct, il explore presque tous les aspects de la posture. On pourra si l’un d’entre eux est perturbé proposer des investigations cliniques et para-cliniques qui préciseront.